La Cave Lu par Tolkien Glǽmscribe Mathoms Nouveautés
Quenya Sindarin Telerin Qenya Gnomique & Noldorin
Adûnaïque Westron Khuzdul Noir parler Valarin
Vieil anglais – Tolkien Vieil anglais Moyen anglais
Gotique Vieux norrois Finnois Gallois Latin
Expressions gnomiques
Français
Gnomique & Noldorin
Cirth

l2ck`coz@8l@`acl0l`}`l`2ck`eFz@8lb@`acl0l
i·band a·gwentin laithi / i band cwention laithi
le Livre des contes perdus (p. 11-12)
lac6`@cuSla8
i·lam na·Nguilt
la langue des Gnomes (p. 13)
lac6`@cuba9c0b@`rba9brRl@`9l`fce0b!Rl@
i·Lam na·Ngoldathon “Goldogrin” di Sacthoðrin
la langue des Gnomes « Goldogrin » [traduite] en [vieil] anglais (couverture)
8ba`Fl0zR@b@`O`cR`al6`rcR!l@`cR0l
Tol Withernon – ar lim gardhin arthi
l’île de Withernon – et maints endroits encore (couverture)



l2Rl9Fz@`c4Rl9Fz@
i·bridwen a·vridwen
un juste retour des choses, (lit.) le jugement du destin (p. 64)
lFca8`@c`4c@lb@
i·walt na Vanion
la chance des Valar (p. 44)



eSl0bf`.D`az`6Sl
cuithos hû le mui
s’entendre (lit. « une vie ») comme chien et chat (p. 27)
.D@`cR`.D
hûn ar hû
entre le chien et son os (p. 49)



l3zfe`cR`l9Sfe
i·fesc ar i·dusc
un chiffon rouge devant un taureau, (lit.) l’irritant pour l’irritable (p. 34)
8Sfe`cR`3zfe
tusc ar fesc
irritable et irritant (p. 49)



l@lr`2cf8`@b`b9br`fcl0
inig bast no odog saith
maigre pain fait grande faim (p. 51)



l4Rbr`@c`eSl9`cRbr
i·vrog na cuid arog
le cheval est un animal rapide (p. 9)
lFzr`@c`c@`3b3Rl@
i·weg na an fofrin
l’homme est une créature stupide (p. 9)
lFzr`3b3
i·weg fof
l’homme est stupide (p. 9)
lFl@l@`@c`ockRb@
i·winin na gwandron
les femmes sont belles (p. 9)



n@l`ecla0l`c6c2Fl9`raz@`lR0c
ôni cailthi a·mabwid glen irtha
il embrassa ses fines mains (p. 11)
n@l`ecla0l`6c2lR`raz@l`@c@.lRlalb@
ôni cailthi mabir gleni nan·hirilion
il embrassa les fines mains des dames (p. 11)
@n2ll6c2`az@`fSlac`b@0c
nôbi·i·mab ’len suila ontha
il prit la fine main de sa fille (p. 11)



@D6l`rca6lR`lfcRb0`{@SlR`fcRb0{
nûmi Galmir i·saroth (nuir Saroth)
Galmir s’enfonça dans la mer (p. 12)



8SR`@cuba9b0Rl6
Tur na·Ngoldothrim
Roi de tout le peuple des Gnomes (p. 15)
8SRlb@8SR
Turion·Tur
Roi des Rois (p. 15)



@nf`6bRc`}`@bfl`6bRc
nôs mora / nosi mora
bon par nature (p. 10)
2zh`6bRc
bess mora
une bonne épouse (p. 15)
2zhl@`6bRb@
bessin moron
de bonnes épouses (p. 15)
6c2`abh
mab ’loss
une main blanche (p. 15)
6c2l@`rabhl
mabin glossi
des mains blanches (p. 15)
8caFl`labh`cR`ockRc`@c@l9Rla
talwi i’loss ar gwandra nan·Idril
les beaux pieds blancs d’Idril [duel] (p. 15)
8cal@`labhl`cR`ockRb@`@c@l9Rla
talin i’lossi ar gwandron nan·Idril
les beaux pieds blancs d’Idril [pluriel] (p. 15)
lFc@z0`@c9caFl@8`rabh`c@`l9Rla
i·waneth na·dalwint gloss an Idril
la beauté des pieds blancs d'Idril (p. 11)
ac6`alfe
lam ’lisc
une langue flatteuse (p. 40)
2cfrbR@`zaz3
basgorn elef
une demi-miche (p. 53)



ozrc`@zR8
gwega nert
force d’homme (p. 15)
9c@c`@bf8zr
dana nosteg
anniversaire, (lit.) jour de naissance (p. 61)



rv@`cR`rc@0c
gân ar gantha
petits et grands, (lit.) jeune et adulte (p. 37)
Rz!l@`rz9Fz0`cR`rc9Fz0S
redhin gedweth’ ar gadwethu
liés par le sang (lit. « la parenté ») et le mariage (p. 38)
Rz@@`.z0Rl@
renn hethrin
cousin germain (p. 48)
rz9`@nfS
ged nôsu
parent (p. 38)



Rlrc`lFl@8
riga i·wint
grimacer, (lit.) froncer le visage (p. 65)



z@`@l@lf8c`6cl
en nin·ista mai
je le sais bien (p. 52)
@l@lf8c`3zr
nin·ista feg
je me sens mal (p. 52)
cacl0Rc`@l@
a·laithra nin
j’oublie, (lit.) cela m’échappe (p. 52)
aSlf8c`@l@
luista nin
j’ai soif (p. 55)
b@`la8c0l`@l@`1lzr
on iltathi nin pieg
il m’a piqué avec une épingle, (lit.) il a piqué en moi une épingle (p. 51)
boc0`az61`@l@
o·gwath lemp nin
il me fait signe, (lit.) il m’agite un doigt crochu (p. 53)



D`ola0l`O`ola6`b0Fz@lb@
û gwilthi – gwilm ’othwenion
ce n’est point la paix que l’arrêt des batailles (p. 45)
S`av`3l@`fll
u lâ fin sî
pas de place pour toi ici (p. 52)
S`acS9`S`acl0`.cf8c`SEzr
u laud u laith hasta unweg
ni la marée ni le temps n’attendent quiconque (p. 53)
S`acS9l@`acl0l@`.cf8c0`SEzr
u laudin laithin hastath unweg
ni les marées ni les temps n’attendent quiconque (p. 53)
S`FlR@`S`Fz0Rl@
u ’wirn u ’wethrin
ni malvenu ni bienvenu (p. 47)

Commentaire
Ces expressions et courtes phrases ont été recueillies dans la Grammaire gnomique et le Lexique gnomique, publiés tous deux dans Parma Eldalamberon n° 11. Elles offrent une perspective intéressante sur un jeune Tolkien en train d’inventer non seulement des mots mais également des façons de parler spécifiques en elfique.

Le texte est transcrit en runes elfiques ou cirth selon les valeurs données par Tolkien dans l’Angerthas Daeron. Nous nous sommes servis de la police Cirth Erebor de Daniel Steven Smith.  Ouvrir ce mode dans Glaemscribe

Références
Parma Eldalamberon: The Book of Elven-tongues. Edited by Christopher Gilson. Cupertino (California): 1971-  . 🌍 Eldalamberon.

Les œuvres de John Ronald Reuel et Christopher Tolkien sont soumises au droit de leurs auteurs ou de leur ayants droit, dont leurs éditeurs et le Tolkien Estate.
Les citations des autres auteurs, éditeurs et traducteurs mentionnés en bibliographie sont soumises au droit de leurs auteurs respectifs ou de leurs ayants droit, hormis les cas où ces droits ont expiré.
Dernière mise à jour du site : 30 juillet 2019. Nous contacter :